Séance 3 : Un héros nostalgique

Support : « Ulysse chez Calypso » + 

Objectif : Découvrir Ulysse

La nymphe majestueuse alla trouver le magnanime Ulysse, ses oreilles résonnaient encore des ordres de Zeus*. Elle le trouva assis sur le rivage, les yeux toujours baignés de larmes ; sa douce vie se consumait à pleurer sur son retour, depuis que la nymphe avait cessé de lui plaire. Il n’en passait pas moins toutes ses nuits, forcé, dans la grotte profonde, étendu, sans désir auprès d’elle qui le désirait. Mais le jour, il s’asseyait sur les rochers ou sur le sable et, le cœur déchiré par le chagrin, les gémissements et les souffrances, il fixait la mer infertile à travers l’écran de ses larmes. La sublime déesse s’approcha et lui dit :

La nymphe majestueuse alla trouver le magnanime Ulysse, ses oreilles résonnaient encore des ordres de Zeus*. Elle le trouva assis sur le rivage, les yeux toujours baignés de larmes ; sa douce vie se consumait à pleurer sur son retour, depuis que la nymphe avait cessé de lui plaire. Il n’en passait pas moins toutes ses nuits, forcé, dans la grotte profonde, étendu, sans désir auprès d’elle qui le désirait. Mais le jour, il s’asseyait sur les rochers ou sur le sable et, le cœur déchiré par le chagrin, les gémissements et les souffrances, il fixait la mer infertile à travers l’écran de ses larmes. La sublime déesse s’approcha et lui dit :

– Malheureux Ulysse, cesse de te lamenter ici plus longtemps et de laisser ta vie s’écouler car je consens désormais à te laisser partir. Va donc couper de longues planches et, avec des outils de bronze, bâtis-toi un large radeau et couvre-le d’un pont pour qu’il te porte sur la mer embrumée. J’y mettrai des provisions de pain et d’eau et du vin rouge qui réjouit le cœur, pour t’épargner la faim. [… Mais] si tu savais combien de malheurs le sort te fera endurer avant que tu n’atteignes ta patrie, tu resterais ici avec moi, tu habiterais cette demeure et tu deviendrais immortel, quel que soit ton désir de revoir ton épouse à laquelle tu penses à chaque instant de chaque jour. Pourtant, je pense ne lui être inférieure ni par la prestance, ni par la beauté. […]

– Tout cela je le sais aussi bien que toi : la sage Pénélope est moins éblouissante à regarder que toi, tant pour la beauté que pour la stature. Elle n’est qu’une mortelle ; toi tu es immortelle et tu ne vieillis pas. Malgré cela, je souhaite et je désire à chaque instant rentrer chez moi et voir le jour de mon retour. Si jamais l’un des dieux veut à nouveau m’anéantir sur la mer sombre comme le vin, je l’endurerai, car j’ai dans la poitrine un cœur capable de supporter les épreuves. J’ai déjà traversé tant de malheurs et tant de souffrances, en mer, à la guerre, ce ne sera qu’un malheur de plus !

Questions :

→ Le cadre spatio temporel dans l’ïle de Calypso : quand et où se passe ce chant ?

→ Ulysse est-il maître de son destin ? Qui l’influence ?

→ Que ressent Ulysse pour Calypso ? Ce sentiment a-t-il changé avec le temps ? 

—> Que ressent Ulysse pour Pénélope ?

–> Donnez au moins 2 raisons qui expliquent qu’Ulysse veut rentrer chez lui .

3000 ans plus tard, un poète français, Du Bellay, écrit  Heureux qui comme Ulysse :

http://www.dailymotion.com/video/x2wzsq_ulysse-ridan-sous-titres_news#rel-page-3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s