Pandémie

Travail des semaines 3 et 4

(31 mars-04 avril et 21-25 avril)

donné par Mme Léporati

Les pois nous envahissent. Ils se multiplient. Nous sommes tous contaminés !

Ce qui est à réaliser :

Semaine 3 ( du 31 mars au 04 avril) : Sur une feuille, dessine quelques vignettes dans lesquelles on peut voir un pois vignette1, puis deux pois vignette 2, puis de plus en plus jusqu’à ce que l’espace de la dernière vignette soit saturé. Minimum 3 vignettes, maximum 15. Outils graphiques

Semaine 4 (du 21 au 25 avril) : Les pois s’échappent de la feuille. Ils envahissent ton corps et / ou l’espace où tu vis. Réalise une photographie illustrant cette contamination.

Ce qui est à rendre :

Semaine 3 : dessin photographié et envoyé en pièce jointe dans le cahier de textes de l’ENT.

Semaine 4 : une photographie envoyée en pièce jointe dans le cahier de textes de l’ENT.

Ce qui est évalué :

Références artistiques :

Yayoi Kusama, Dots obsession

L’œuvre de Yayoi Kusama nʼest pas le fait de la malade, mais plutôt celle du médecin quʼelle est pour elle-même. Le fait de se confronter à ses obsessions par la matérialisation de ses hallucinations est le seul moyen quʼelle ait trouvé pour les maîtriser un tant soit peu, pour les rendre supportables : « Peindre est pour moi le seul moyen de me garder en vie ».
Son obsession de répétition infinie du même motif est un processus dʼauto effacement (selfobliteration en anglais). Le fait de se voir elle même recouverte du motif qui lʼobsède, de ne faire quʼun avec son environnement lui aussi envahi du même motif, entraîne une abolition du sujet. Cette auto annihilation, non seulement Yayoi Kusama se lʼapplique à elle-même, mais elle la propose également au spectateur qui pénètre dans ses environnements. Dans ce processus, lʼusage récurrent des miroirs joue un rôle essentiel : renvoyer le visiteur à son propre narcissisme, tout en lui donnant la sensation de nʼêtre quʼune infime poussière dans cet environnement infini.

La bande annonce du documentaire Kusama : Infinity, réalisé en 2019 par Heather Lenz, qui retrace le parcours de cette femme d’exception :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s