Séance 3 : Corrigé de l’activité 2 / la vie des paysans

+ + COMPLÉMENTS (à lire attentivement) :

– Il existe au moyen âge deux catégories de paysans : les vilains et les vilaines / les serfs et les serves. Les serfs sont des paysans qui ont moins de droits et de liberté que les vilains. Ainsi, un serf ne peut pas quitter sa tenure sans l’autorisation de son seigneur. Il ne peut pas non plus se marier avec une femme d’une autre seigneurie si son seigneur ne le veut pas. Il doit également effectuer davantage de corvées qu’un vilain et paie une fois par an une taxe supplémentaire à son seigneur.

Les défrichements ont entraîné une disparition progressive du servage. En effet pour attirer de nouveaux paysans, des seigneurs ont promis la liberté aux serfs et serves qui prendraient le risque de quitter leur seigneurie et ont promis de les défendre contre leur seigneur s’il cherchait à les récupérer. De même, de nombreux seigneurs ont accordé la liberté à leurs serfs pour éviter qu’ils ne quittent la seigneurie.

Voici le résumé que tu dois copier dans ton cahier :

II ] LA VIE DES PAYSANS

Voir activité 2

Au Moyen âge, les paysans constituent près de 90% de la population.

Leur vie est difficile. Leur journée de travail est longue  surtout en été car ils travaillent du lever au coucher du soleil. Leur travail est pénible et fatigant car ils utilisent des outils rudimentaires, peu perfectionnés. Les travaux agricoles suivent le rythme des saisons.

Les paysans cultivent essentiellement du blé qui est à la base de leur nourriture (pain, galettes, bouillies), de la vigne et quelques légumes. L’élevage est réduit. Les récoltes ne sont pas toujours suffisantes car elles dépendent beaucoup des conditions climatiques. C’est pourquoi, aux Xe et XIe siècle, les disettes sont fréquentes. Il peut même se produire des famines.

Les paysans sont soumis au pouvoir d’un seigneur mais ils n’ont pas tous les mêmes droits dans la seigneurie. Les vilains et les vilaines sont libres, tandis que les serfs et les serves ne peuvent pas quitter leur tenure sans l’autorisation du seigneur, font davantage de corvées et doivent payer des taxes supplémentaires.

Aux XIIe et XIIIe siècles, les conditions de vie des paysans vont peu à peu s’améliorer grâce à quelques progrès techniques et grâce aux défrichements. Ils vont ainsi pouvoir cultiver davantage de terres et augmenter leurs récoltes. De plus, pour attirer de nouveaux paysans dans leur seigneurie, de nombreux seigneurs vont limiter leurs taxes et accorder la liberté aux serfs dans des chartes de franchise. Le servage finira par disparaître au cours du XIIe siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s