Séance 4 : La vie des seigneurs (partie 1)

Nous allons nous intéresser dans cette nouvelle activité à la vie des seigneurs, plus précisément à la vie des seigneurs laïcs.

Vocabulaire : le seigneur est celui qui possède une seigneurie (comme celle de Wismes). Il peut être un seigneur laïc et dans ce cas c’est un chevalier, ou un seigneur ecclésiastique, c’est à dire un « homme d’Église » (un évêque ou un abbé ou une abbesse qui dirige un monastère).

Travail à faire pour le vendredi 24 avril :

Réponds aux questions de l’activité 3.1. Enregistre si possible l’énoncé ci-dessous de l’activité sur ton ordinateur pour la compléter. Puis, envoie moi ta réponse par la messagerie de l’ENT. N’oublie pas d’indiquer ton nom, prénom et classe sur ta fiche et de bien nommer ton fichier : Nom Prénom Classe-A3-1.

Activité 3.1 : Quelle est la vie des seigneurs au moyen-âge ?
première partie

En introduction, commence par regarder cette courte vidéo :

1°) Les seigneurs laïcs sont des chevaliers : le chevalier est un « professionnel » de la guerre, qui se bat à cheval et qui possède un équipement coûteux.

doc 2 p 70 : un chevalier du XIIe siècle
  • Doc 2 p 70 : Observe cette représentation d’un chevalier du XIIe siècle.

– Cite les armes offensives (pour attaquer) d’un chevalier ?

– Cite les armes défensives ( pour se protéger) d’un chevalier ?

[Attention : les étriers ne sont pas une arme]

2°) Un homme devient un chevalier à la suite d’une cérémonie que l’on appelle la cérémonie de l’adoubement. Lis le texte suivant et observe la miniature représentant l’adoubement de Galaad (ce sont les Docs 1 et 2 p 70 de ton livre )

A partir de ces deux documents, décris  les 2 parties de la cérémonie de l’adoubement.

Tu peux écouter le texte tout en le faisant défiler pour suivre :

Extrait de Perceval, Chrétien de Troyes, XIIe siècle

3°) L’esprit chevaleresque.

a) D’après le texte précédent (l’adoubement d’un chevalier) et la vidéo d’introduction, comment doit se comporter un « bon chevalier » (que doit-il faire ou ne pas faire) ? quelles doivent être ses qualités ?

b) Lis le texte suivant « Le plaisir de la guerre ».

Pourquoi Raoul de Cambrai ne correspond pas au portrait idéal du chevalier décrit dans le texte précédent sur l’adoubement d’un chevalier ?

Le plaisir de la guerre. Le seigneur Raoul de Cambrai apprend que les habitants du village d’Origny se sont révoltés……

« Sire, on massacre tes hommes ! » Raoul entend ce cri ; le sang lui monte à la tête ; il lève les poings et hurle : « Armez vous chevalier, je veux saccager Origny sur l’heure ! »Sous le coup des haches, la palissade s’abat de toutes parts ; les chevaliers pénètrent par toutes les ouvertures et se précipitent en criant dans les rues, la lance baissée. Des femmes, des enfants, des vieillards essaient de fuir : ils sont cloués contre leurs murs ou contre leurs portes. Le sang coule partout. Les écuyers* jettent des charbons ardents dans les granges. Les salles s’allument, les tonneaux d’huile et de lard prennent feu. Tout Origny s’embrase. Les petits enfants brûlent dans leurs berceaux. L’odeur de chair grillée se répand dans la campagne. Raoul est content. »

Histoire de Raoul de Cambrai, chanson de geste du XIIe siècle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s