Le cheval de Troie

Henri-Paul Motte – Le Cheval de Troie

Ça faisait dix ans qu’on était là, on n’en pouvait plus, on en avait vraiment assez .

C’est alors que j’ai imaginé un plan : nous allions tendre un piège aux Troyens. J’ai decidé de créer un cheval en bois. Il était suffisamment grand pour que j’y rentre dedans avec mes soldats. J’ai ensuite envoyé un homme dire que je l’avais torturé et qu’il voulait rester avec les Troyens, il a aussi dit qu’on était repartis et qu’on avait abandonné la guerre.

Beaucoup de soldats se sont cachés dans le cheval en bois, on l’a déposé devant la porte des Troyens et on leur a fait croire que c’était un cadeau. Cassandre, une des filles de Priam, qui a le don de connaître l’avenir, leur a prédit d’énormes catastrophes si le cheval rentrait dans la ville, mais ils ne l’ont pas écoutée…

Et en effet, pendant la nuit, on est sortis du cheval, on a tué tous les Troyens et on a brûlé la ville.

La guerre était finie, on avait gagné grâce à ma ruse !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s